Le CIRÉ et la Ligue des Familles présentent “Si mineurs”, un supplément en six numéros publié dans “Le Ligueur” consacré au quotidien des enfants migrants et à leur actualité. Des reportages et des témoignages pour apporter toutes les informations nécessaires, pour agir, pour contredire et bien sûr, pour pouvoir en parler avec vos enfants.

Si mineurs, et pourtant confrontés à des réalités qui ne sont pas celles des enfants en Belgique.

Si mineurs, et pourtant en permanence ramenés à leur nationalité étrangère, au statut administratif de leurs parents, sans bénéficier de l’approche protectrice réservée aux mineurs qui échappent à la case “étrangers”.

Les mineurs étrangers subissent de plein fouet la politique migratoire pensée pour, et adressée à des adultes. Ils doivent avancer à marche forcée dans leur développement au gré des aléas de la situation administrative de leurs parents.

N° 1: Centres fermés, enfants (non) admis (décembre 2018)

Focus sur l’enfermement des enfants étrangers, dans un pays où l’intérêt supérieur de l’enfant est supposé prendre le pas sur toute mesure le concernant.

Une réglementation entrée en vigueur l’été 2018 permet que les enfants mineurs étrangers soient enfermés dans une annexe du centre fermé 127 bis parce que leurs parents ne sont pas, ou plus en situation de séjour régulière. Plaine de jeux, animateurs, trompe-l’œil placé sur le grillage… les autorités assurent tout faire pour que les enfants ne ressentent pas la privation de liberté, ce qui ne convainc pas grand-monde.

Extrait de l’introduction – Si mineurs! par Sotieta Ngo, directrice du CIRÉ

Source : www.cire.be

Document PDF