L’exclusion sociale et professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi augmente depuis de trop nombreuses années.
Le défi est énorme pour notre société en général et pour la Wallonie en particulier. En Belgique, sur les 10 dernières années, l’activation du comportement de recherche d’emploi a mené à plus de 48.000 exclusions définitives du chômage et à plus de 104.000 sanctions temporaires (ONEM, 2017). Par ailleurs, depuis 2015, plus de 43.000 personnes en situation d’allocations d’insertion ont été exclues du chômage (ONEM,2017).

Depuis 40 ans, le secteur de l’insertion socioprofessionnelle lutte contre les exclusions sociales et économiques en proposant des formations aux demandeurs d’emploi peu qualifiés. 16.000 stagiaires sont annuellement accompagnés par les 157 centres d’insertion socioprofessionnelle (CISP) agréés par la Région wallonne. Les CISP proposent plus de 400 filières de formation. Au total, plus de 6 millions d’heures de formation sont dispensées chaque année aux demandeurs d’emploi peu qualifiés.

Ce sont des femmes et des hommes aux profils très divers, mais partageant un même projet d’insertion dans la société et sur le marché du travail. Notre ambition est d’amener les stagiaires des CISP au plus proche de leur projet personnel et professionnel, dans une démarche respectueuse de leurs besoins, de leurs aspirations, de leur rythme d’apprentissage, avec l’espoir de les sortir de cette spirale infernale de l’échec. Nous relevons ce défi en partenariat avec les acteurs de l’insertion et de la formation des adultes, publics ou privés.

 

Mémorandum 2019 – PDF 

Les priorités du Mémorandum des CISP – PDF

 

Source : l’Interfédé CISP