Le Centre d’Assistance Culturelle aux Etudiants Africains à Charleroi est une association qui a été créée dans le but d’assister les étudiants et stagiaires, pour l’essentiel, d’origine africaine.

L’intégration des personnes étrangères nécessite assurément un encadrement socio-culturel du pays d’accueil, pour le cas d’espèce, la Belgique. L’Etat, qui ne peut être partout à la fois et résoudre tous les problèmes sociaux, a évidemment besoin d’un coup de pouce. C’est donc ce que lui a apporté, il y a une cinquantaine d’années, le Père Everard.

UN DYNAMISME INFATIGABLE…

Le Père Everard, soucieux de l’insertion des populations immigrées en Belgique, a ouvert ce centre à Charleroi. Au départ, pour répondre à une demande pressante : les nouveaux états africains anciennement sous administration belge, avaient un urgent besoin de cadres, que le système colonial avait négligé de former pour diverses raisons. A l’instar d’autres grandes villes belges, Charleroi s’est dotée d’une structure efficace. Celle-ci permettait aux jeunes gens et jeunes filles qui débarquaient dans la ville de pouvoir être logés. Pour assurer aux étudiants une bonne intégration en vue de valoriser au mieux leurs études ou leur stage, l’asbl a obtenu une agréation en 1965 par la Coopération au Développement.

Les activités à Charleroi ont débuté par la création d’un home de jeunes filles situé route de Philippeville à Marcinelle. Après le décès inopiné du Père Everard en 1975, un autre jésuite l’a remplacé dans ses fonctions, le Père Jacques Delooz. Malheureusement le 19 octobre 1986, un incendie d’origine criminelle ravage le foyer et le CACEAC est obligé de trouver de nouveaux locaux. Malgré ces bouleversements le Père Delooz gardait tout le temps en lui le projet de faire de cette institution un véritable phare pour les étudiants africains. Le choix se porte alors sur le site de la rue Léon Bernus où l’asbl fonctionne toujours depuis son ouverture le 31 janvier 1987.

LES MISSIONS

Dans son engagement envers l’intégration des personnes immigrées, le CACEAC a plusieurs champs de bataille : informatif, éducatif, social. Entre autres :

• il joue un rôle social appréciable en favorisant les rapports des étudiants avec les différentes administrations, avec les écoles, avec les services sociaux existants ;

• il conseille les jeunes sur leurs droits et éventuellement les oriente dans différents domaines : santé, alimentation, jobs, etc ;

• il veille à ce que l’étudiant soit dans les meilleures conditions possibles pour réussir ses études. Dans ce sens, les responsables sont également en charge de la constitution des dossiers pour l’octroi de bourses d’études aux étudiants en difficulté financière ;

• le CACEAC propose dans ses locaux 13 chambres individuelles et un appartement de deux chambres.

L’EQUIPE PERMANENTE

Si l’asbl continue à mener son chemin en dépit des éventuels obstacles qu’elle pourrait rencontrer, c’est aussi grâce au travail et à l’engagement personnel de ses collaborateurs. En particulier nous citerons : le directeur du CACEAC, Eddy Van Sevenant, le secrétaire général et rédacteur en chef de la revue L’Africain, Michel Hakizimana, et Berancilla Mukakabera, chargée de l’accueil et du centre de documentation.

Le Centre d’Assitance Culturelle aux Etudiants Africains à Charleroi vous invite à visiter son centre de documentation :

Rue Léon Bernus, 7 à 6000Charleroi

Tél : 071/31 31 86

https://caceac2002.wixsite.com/caceac