Les 50 ans d’immigration marocaine et turque vus par le caricaturiste Nicolas Vadot, exposé au CRIC jusqu’au 30 avril!

Mises à mal par les événements dramatiques que l’on connaît, la caricature politique et la liberté d’expression qui y est associée sont aujourd’hui placées sous les projecteurs par le CRIC (Centre régional d’intégration de Charleroi).  Jusqu’au 30 avril, le centre régional carolo accueille, en effet, une exposition thématique des dessins réalisés par le caricaturiste Nicolas Vadot lors d’un récent colloque. Humour salvateur et réflexion salutaire sont au rendez-vous de la rencontre avec ces instantanés !

 Le 10 décembre dernier, le CRIC organisait un colloque majeur aux Palais des Beaux-Arts de Charleroi. Au centre des attentions, « 50 ans d’immigration et après ? », une commémoration et un hommage appuyé aux cinquante ans de présence des immigrations marocaine et turque en Belgique.  En marge du panel d’intervenants composé de noms prestigieux issus des milieux académiques, institutionnels et associatifs nationaux et régionaux, les dirigeants du CRIC avaient fait appel à un crayon, une main, une sensibilité : ceux du caricaturiste Nicolas Vadot. Son rôle : happer une phrase, une question, une problématique évoquée au cours des interventions et des débats, et les croquer en un tableau à la fois drôle et percutant.

 Une efficacité redoutable

dessins Vadot 300DPI_0009
image-7685
Pour qui suit de près l’actualité des médias belges, Nicolas Vadot n’est plus à présenter. Il forme avec ses confrères Pierre Kroll et Frédéric Dubus, le trio des caricaturistes en vue de la presse nationale. Caricaturiste bien sûr, mais aussi dessinateur de bande dessinée et auteur de billets radiophoniques, Nicolas Vadot est surtout connu pour sa collaboration remarquée à l’hebdomadaire Le Vif-L’Express où il illustre, depuis 1993, l’actualité politique nationale et internationale. Il est aussi présent dans les pages du quotidien économique L’Écho dont il est une des identités visuelles reconnues. Son trait à la fois simple et élaboré, son humour plus cérébral qu’instinctif qui lui permet d’englober, sans l’air d’y toucher, une problématique épineuse et complexe dans un seul dessin à l’efficacité redoutable, font de son travail un miroir saisissant des grandes questions de société. Un ensemble de qualités qui ont fait merveille lors du colloque du CRIC…

 Une exposition qui en appelle d’autres

Soucieux de donner une seconde visibilité, plus large que le simple événement, aux élans graphiques jetés sur papier par Nicolas Vadot lors de leur organisation, les responsables du CRIC ont eu l’idée de mettre sur pied une exposition des trente dessins imaginés et improvisés par le caricaturiste au cours de l’événement. Et l’ensemble fait mouche ! Juste dosage de pertinence et d’impertinence, de rire et de grincement de dents, les trente tableaux dressés par Nicolas Vadot embarquent le spectateur aux confins de l’humour et de la réflexion. On est bien loin ici du trait satirique et de la provocation chères à Charlie hebdo. L’ouvrage est ciselé et, en mettant le doigt sur les absurdités du système et sur les petites mesquineries de la race humaine, il lance des flashs éclairants sur les contours connus et moins connus du quotidien des immigrations marocaine et turque depuis cinquante ans.

dessins Vadot 3000DPI_0029
image-7686

L’exposition installée dans les locaux du CRIC est accessible sur rendez-vous, par téléphone au 071 20 98 60 (la personne de référence est Christian Jonik). La volonté des responsables du CRIC est que cette exposition puisse ensuite sortir de ses locaux et entamer un tour de la région, à travers les écoles notamment. Elle pourrait alors servir de support à des animations autour de la thématique des cinquante ans d’immigration des communautés concernées, mais aussi à propos de la liberté d’expression. Les organisateurs intéressés par cette perspective peuvent bien évidemment prendre contact avec le CRIC.

Et l’opération de sensibilisation menée par le CRIC autour du travail de Nicolas Vadot ne s’arrête pas là, puisque ses dessins seront intégrés dans les actes du colloque « 50 ans d’immigration, et après ? » qui seront édités prochainement.  L’occasion d’offrir une pérennité définitive au travail du caricaturiste et à la liberté d’expression qu’il incarne…

un article de Dominique Watrin (DISCRI)

 

L’exposition est accessible du 18 mars au 30 avril 2015

  • sur réservation
    dessins Vadot 3000DPI_0029
    image-7687
  • Des visites guidées peuvent être organisées sur rendez-vous.
  • Possibilité de visionner sur place des films, suivis d’un échange sur la thématique.
  • Sur demande, vous pouvez emprunter l’ensemble de l’exposition pour des actions en lien avec vos démarches pédagogiques.

Vous pouvez prendre contact avec notre collaborateur Monsieur Christian JONIK au 071/20.98.60.